Rechercher

L'ANARCHISME POC AVEC LE VIH

Dernière mise à jour : 13 oct. 2021

POUR MOI, C'EST UN COMBAT ! Même s'ils meurent du sida, c'est un combat ! Un combat quotidien !


J'ai été INCRIminé, censuré, poursuivi et menacé de mort pour avoir parlé du VIH/sida, du sexe, de l'État et de l'Église. Nous vivons dans le pays néo-fasciste de Bolsonaro. Bien que nous ne gagnions pas le SIDA est FIGHT et je n'entrerai même pas dans le mérite du démantèlement de la santé publique ces dernières années et tous les sophismes #I'mNotSpending.




ARRÊTEZ DE DIRE CE QU'ILS (L'ÉTAT / LES MÉDIAS / QUI SAIT QUI D'AUTRE) VEULENT ENTENDRE ! Ce discours efface et invisibilise de nombreux corps. Ils meurent toujours du sida et la lutte continue. Il est facile d'être dans une position avec des "K" d'adeptes et de parler de la structure du langage. Je vous suggère de lire Brecht.


"Pour ceux qui ont une bonne position sociale,

parler de nourriture est une chose basse.

C'est compréhensible : ils ont déjà mangé."


Je comprends même le positionnement de ne pas utiliser les termes de guerre. Mais il est toujours nécessaire de se battre. Cela craint de devoir se battre tous les jours, mais c'est grâce à ces combats que nous sommes ici et que nous parlons du VIH/sida aujourd'hui. La LUTTE n'a lieu que lorsque vous partagez ce THÈME de la CEI, lorsque vos droits constitutionnels vous sont garantis. Le SIDA continue de tuer TOUS LES JOURS et ceux qui sont en première ligne sont les corps noirs, les travestis, les non-binaires, les femmes. En bref, la "norme" s'est échappée, il y a une LUTTE pour le droit de VIVRE. JE ME BATS ET JE VIS AVEC LE VIH ET LE SIDA MÊME S'ILS NE LE VEULENT PAS.




La lutte a toujours été celle des corps dits "dissidents", encore une fois, il y a toujours une LUTTE car ils meurent toujours du SIDA. Peut-être que pour nous (et je m'inclus avec tous mes privilèges) il n'est pas facile de voir ce combat parce que nous arrivons à manger avant de prendre nos "pilules de beauté", nous arrivons à utiliser les transport pour aller aux consultations, nous arrivons même à programmer une consultation, nous arrivons à avoir des informations et un accès pour être INDETECT.

C'est notre combat, celui de toutes les personnes vivant avec le VIH et le sida en situation de vulnérabilité, et les coupables sont historiquement l'État et l'Église. REAFFIRMER qu'il s'agit d'une lutte historique que nous n'avons pas encore gagnée, malheureusement, nous avons avancé, mais nous n'avons même pas atteint les pieds d'une solution concrète.



Je me bats pour que l'Etat et l'Eglise ne nous tuent pas. Fini de baver sur l'œuf du CIS-TÈME . S'ils veulent la guerre, je suis prêt. Je suis épuisé de voir les gens que j'aime mourir et qu'à cause des discours comme ceux-ci, le recul de la LUTTE, c'est qu'on continue à tourner en rond. Où voulez-vous en venir avec cette discussion? Le combat n'a jamais été contre les PVVIH mais contre l'épidémie et tous les bras qui l'enserrent. Comment construisez-vous le mot L U T T E dans cet Ouest chrétien ? C'est le récit de mes expériences et de mes combats. Peut-être que ça ne convient pas à certaines personnes comme à d'autres, être gay est une punition divine.



EH BIEN, VENEZ À L'ANARCHISME POC AVEC LE VIH.


Rapport en commémoration de l'anniversaire des 10 mois de ma censure ! Que reste-t-il après ? Qui se soucie de l'histoire de ce corps vivant avec le VIH et de toutes ses propositions pseudo-artistiques ?


PRIONS ! UNE AUTRE FOIS !


20 vues

Posts récents

Voir tout